NOEL 2009 AU SACRE-COEUR

Publié le


DSC01820 (Small)

Homélie de Noël 2009. Sacré-Cœur de Marseille.

avec textes du pape Benoit XVI et de Mgr Georges Pontier,
proposés à la méditation des fidèles...
 

Frères et Soeurs,
Le pape Benoît XVI va bien.
Comme vous le savez, une jeune femme désiquilibrée à voulu l'approcher de près lors de la procession d'entrée de la messe de la nuit de la Nativité. Il n'en est pas de même pour le cardinal Roger Etchegaray qui dans l'agitation, à dû être bousculé et s'est cassé le col du fémur. Nous prions pour son prompt rétablissement.
       La messe de 16h, célébrée dans notre basilique avec les enfants du catéchisme, accueillait près de 800 personnes. Familles, parents et grands-parents, paroissiens... ce fut un temps de grâce et de recueillement. Merci à celles et ceux qui l'ont préparé, en particulier les catéchistes et les mamans.
        La messe de minuit, fut aussi suivie par de très nombreux participants, avec à l'orgue Christophe Guida et à la Trompette Lionel Espagne.
         Et vous tous qui nous rejoignaient en ce jour de Noël ...
        Soyez les bienvenus...
         Depuis des siècles le peuple chrétien a pu percevoir que dans sa Nativité, Dieu est réellement l'Emmanuel, Dieu avec nous. Dans ce petit enfant de la crèche, Dieu se fait si proche de chacun de nous, que nous pouvons le tutoyer et avoir avec lui une relation confidentielle, empreinte d'affection comme nous le faisons avec un nouveau-né.

Dans cet enfant, c'est "Dieu-amour" qui se manifeste ! Dieu vient sans armes, sans force, car il ne prétend pas conquérir, mais entend plutôt être écouté de l'homme dans sa liberté.

Dieu se fait enfant sans défense pour vaincre la superbe, la violence, et ce désir de posséder qui est en l'homme.

En Jésus, Dieu a assumé cette condition pauvre et humble pour nous vaincre par l'amour et nous conduire à notre vraie identité... Regardons la crèche… Sa condition d'enfant nous indique la façon dont nous pouvons rencontrer Dieu.

Celui qui n'a pas compris le mystère de Noël, n'a pas compris l'élément décisif de l'existence chrétienne. Celui qui n'accueille pas Jésus avec un cœur d'enfant, ne peut entrer dans le Royaume des cieux. (Benoît XVI)

          DSC01826 (Small)
        Frères et Soeurs, mon vœu le plus cher pour ce Noël 2009, le voeu de toute notre équipe pastorale, est que nous soyons toujours plus ses amis, pour être sel de la terre et lumière du monde.


       Car ce Jésus qui vient de naître :
     - Il est proche de toi, ami qui n’as pas où reposer la tête dans nos villes et nos cités.

- Il est proche de toi... dont la santé subitement vient de se dégrader.

- Il est proche de toi,... toi qui es angoissé pour ton avenir et celui de ta famille, toi présent parmi nous, triste dans ton cœur car tu  viens d’être laissé par celui ou celle qui était ton amour.

- Oui, il est proche de toi, qui as quitté ton pays pensant trouver ici une terre accueillante…

-                   Il est proche de toi, qui n’arrives pas à te réjouir de celui que tu portes et penses ne pas pouvoir l’accueillir.

Mais comment est-il aussi proche de moi ?
Comment me diras-tu ?

 

Il est là, dans le secret de ton cœur et de l’amour sauveur qu’il te porte, dans ces hommes et ces femmes qui s’efforcent de mille manières de se faire proches de toi, de tenir avec toi et de lutter pour toi.  

Oui, il est né dans une mangeoire, pour être la nourriture de ta grandeur humaine. Il est né petit d’homme, ce fils de Dieu, pour que tout petit d’homme se sache fils de Dieu.(Mgr pontier)

 

Frères et sœurs, c’est avec ces paroles du Pape Benoît XVI et de notre archevêque, Mgr Georges Pontier, glanés dans les textes qu’ils nous offrent en ces jours de la Nativité du Seigneur, que nous vous souhaitons un joyeux Noël, remplis de paix, de miséricorde, de pardon et de joie.

Amen.             Jean-Pierre ELLUL

 Sources :
Audience générale du 23 décembre 2009 - Salle Paul VI.
et "Noël en temps de crise" (extraits de l’édito du n° 22

 de l’Eglise aujourd’hui à Marseille.)
DSC01846 (Small)

Commenter cet article