Messe de Pentecôte – 27 mai 2012 - Sacré-Cœur de Marseille.

Publié le par Recteur de la Basilique du Sacré-Coeur de Marseil

palla-preziosa-rossa.jpg

 

Chers Frères et Sœurs,

Comme vous le voyez, c’est le rouge, qui prédomine pour cette fête de Pentecôte, afin de bien situer l’effusion de l’Esprit-Saint dans le cœur et la vie de chacun d’entre-nous. Couleur qui invoque le feu ardent, l’amour, la passion, le désir d’être rempli de cette force qui nous vient du côté ouvert du Christ sur la croix et de sa résurrection d’entre les morts.

Avec ce dimanche se termine le temps pascal, et durant ces 50 jours les textes de la liturgie nous ont permis d’approfondir le mystère de Dieu trinitaire ; du Christ qui nous donne ses derniers conseils évangéliques  avant de remonter auprès du Père et cet Esprit promis et répandu sur toute l’humanité, c’est le Saint-Esprit, 3ème personne de la Sainte Trinité.

Ecoutons sa voix, à l’intime de nous-mêmes ; percevons ce violent coup de vent qui lave nos regards et ce feu d’amour qui vient nous envahir. Nous avons reçu cette «langue de feu», qui nous a rendus capable d’appeler Dieu « Abba », Père, car nous sommes tous devenus ses enfants. Merci Seigneur de nous avoir donné ton Esprit, car par lui, toute la face de la terre a été renouvelée, et nous vivons sous sa conduite.

Bien sûr, comme le souligne St Paul, dans la lettre aux Galates, il y a toujours en nous ces tendances de la chair, qui s’opposent à celles de l’Esprit et vice-versa, mais malgré nos fautes, nous avons la capacité de nous tourner vers Dieu pour vivre comme l’évangile nous le propose et nous convertir. De plus, l’Esprit Saint nous aide à délaisser le péché et à recréer en nous, pardon, joie et paix. C’est ainsi que nous devons vivre notre vie chrétienne, conscients que Dieu est un et trine et que, lentement il a dévoilé pour nous son mystère d’amour.

Celui qui a tout créé, nous a envoyé son Fils unique, venant dans le monde pour nous dire ses paroles éternelles et nous proposer par le baptême, d’être configurés à Lui, tout en nous donnant son Esprit, qui fait de nous des êtres nouveaux, aimés de Dieu, semblables à lui, absolument revêtus de lumière, pour être à notre tour, témoins de la lumière que Dieu, Père, Fils et Esprit-Saint nous ont communiqués.

Mais pour cela il faut laisser l’Esprit Saint pénétrer en nous ! Comment ? En nous laissant brûler au feu de son amour, en nous laissant guider vers la vérité tout entière, en recevant la capacité et la force de proclamer que Christ est vivant et que nous vivons de sa vie divine.

Une vie, toute remplie de l’Esprit ; une vie entièrement tournée vers Dieu : pour le regarder, le voir, le contempler, le prier, le respirer, s’approcher le plus possible de son visage, pénétrer le mystère Trinitaire, nous laisser modeler à son image et enfin vivre pleinement notre foi.

C’est aussi simple et aussi compliqué que cela. « Nous ne somme pas dans la chair, dit Paul dans sa lettre aux Romaine, mais dans l’Esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous » (R 8, 9). Oui, l’Esprit-Saint est à l’œuvre en nous et permet notre désir de conversion. Nous avons prié, la séquence de Pentecôte, qui décline en quelques mots simples, les effets de l’Esprit. C’est une belle méditation qu’il nous faudra reprendre, pour mieux nous en pénétrer et en vivre, car elle nous rappelle que tous ceux qui ont la foi, reçoivent les sept dons sacrés de l’Esprit-Saint donnés à la Confirmation que sont, la sagesse, l’intelligence, la science, le conseil, la force, la piété et la crainte de Dieu, ainsi que les sacrements de l’Eglise, qui nous permettant de vivre en communion avec Dieu et avec nos frères.

Oui, cette fête de Pentecôte, vient nous rappeler que nous sommes aimés de Dieu et que l’Esprit est en nous, car nous l’oublions trop souvent. Tous ceux qui s’approchent de cet Esprit et se laissent envahir par lui, seront complément renouvelés de l’intérieur et retrouveront une vie chrétienne, comme ils ne l’avaient jamais connue auparavant, seront porteurs de tous les charismes qui émanent de lui. C’est vrai que craquent alors, nos fausses certitudes, que se lézardent les murs de nos prisons étroites, ces murs qui nous retiennent captifs et empêchent notre capacité de témoignage, fais tomber de nos yeux, ces écailles qui nous enferment dans nos ténèbres et ne nous permettent plus de regarder l’autre, pour ce qu’il est : un autre Christ !

En cette fête de Pentecôte, Esprit-Saint, envahis-nous de ta présence divine, laisse-nous crier que tu es le feu, la lumière, l’eau qui lave et régénère, le salut en Dieu. «Fais de nous des collaborateurs de la joie du monde, par «l’annonce de l’Evangile de Jésus-Christ !».

Tel est le titre de cette belle prière que le pape Benoît XVI a proposée ces jours-ci, pour le monde entier, à l’occasion de cette fête de Pentecôte et qui nous servira de conclusion.

«Esprit de Vie, qui au commencement planais sur l’abîme, aide l’humanité de notre temps à comprendre qu’exclure Dieu, la conduit à s’égarer dans le désert du monde, et que seulement là où la foi arrive, la dignité et la liberté fleurissent, et la société tout entière, s’édifie dans la justice. Esprit de Pentecôte, qui fais de l’Eglise un seul Corps, fais nous revenir, nous, les baptisés, à une authentique expérience de communion ; fais de nous, un signe vivant de la présence du Ressuscité dans le monde, une communauté de saints, qui vit au service de la charité. Esprit Saint, qui habilite à la mission, donne-nous de reconnaître qu’à notre époque, tant de personnes sont à la recherche de la vérité, sur leur existence et sur le monde. Fais de nous des collaborateurs de leur joie, par l’annonce de l’Evangile de Jésus-Christ, «grain de blé de Dieu», qui bonifie le terrain de la vie, et assure une récolte abondante ».

Chers Frères et Sœurs, sous la motion du Paraclet, belle et sainte fête de Pentecôte, remplie du souffle créateur de celui qui ouvre, restaure et illumine toutes choses : l’Esprit-Saint. Amen.

 

Commenter cet article