suite

Publié le par Mgr Ellul

Quatrième semaine de vacances (7)

 

Le dimanche est toujours un temps de rencontre. Certains paroissiens font des kilomètres pour atteindre un lieu de culte. Les messes sont rares dans certains villages. Comment un curé, tout seul, peut-il desservir, tous les dimanches 15 à 18 paroisses ?

C’est impossible. C’est vrai qu’à Marseille, nous ne ressentons pas encore le manque de prêtres. Moins de prêtres, de diacres, c’est vrai ; mais aussi combien de laïcs chrétiens sont en responsabilité dans ce diocèse de Gap. Oui, de très nombreuses personnes, hommes et femmes, religieux et religieuses, sont là, présents pour que l’Eglise continue d’annoncer le Christ, en lien avec celui que l’évêque envoie pour la mission. On ne leur dira jamais assez merci, car en plus de maintenir la Maison de Dieu ouverte, accueillante, de se préoccuper de tout préparer pour l’Eucharistie, c’est d’abord vers eux, que l’on va souvent, que l’on s’adresse, quand une demande de célébration est formulée, ou pour les obsèques.

Ils sont ce lien vivant, qui depuis la rencontre quotidienne, l’accompagnement spirituel, renvoient vers celui que l’évêque a placé à la tête de la communauté, non pour commander, mais pour servir.

Ce dimanche 20 août est assombri par l’annonce du départ du Curé de Laragne et des paroisses que je dessers en ce temps de vacances. En effet, Mgr Bruno Belmont, se retire pour raisons d’âge. Ancien Vicaire Général du diocèse, appelé par Mgr Lagrange, il a su maintenir le contact avec tous les prêtres et les laïcs du diocèse, malgré les difficultés de relations en ces années-là.. Tous les paroissiens le remercient et seront présents le dimanche 10 septembre à 10h 30, à Laragne, pour sa messe d’au revoir.

J’ai repris mes chères études. J’avance dans la compréhension des mystères que le Christ Jésus a dévoilés à la Vénérable Anne-Madeleine Remuzat. C’est à la fois un mystère qu’il faut méditer et approfondir et une joie de savoir qu’à Marseille, Celui qui est l’Amour, la Tendresse et la Miséricorde, est venu dans ce couvent de la Visitation, tout près de la Vieille Charité, parler à celle à qui demandera de sa part, à Mgr de Belsunce de consacrer la ville et le diocèse à son Cœur Sacré. Tant de grâces et de bénédictions que l’on risque d’oublier, d’obérer, de passer sous silence, et qui là, enfouies au cœur de la ville, continuent de nous porter quotidiennement.

Heureusement que chaque année, la messe du Vœu des Echevins, vient souligner cet évènement, sinon, comme le disait si bien le Chanoine Albanès, au XIXe siècle, à Marseille « on ne se préoccupe que d’huile et de grains… ».

Depuis les Archives Départementales, je reçois ces jours-ci, envoyées par M. Olivier Gorse, des estampes représentant Mgr de Belsunce, avec un mot sympathique, où il me rappelle que bientôt nous célébrerons le 60ème anniversaire de la consécration de notre église-basilique du Sacré-Cœur. Ce sera pour le mois de mai 2007.

Il reste tant à faire ! Mais une équipe se mettra en place dès la fin septembre pour préparer avec notre nouvel archevêque, Mgr Georges Pontier, et les paroissiens qui le voudront, ce temps de partage et de célébration.

La semaine prochaine sera courte, car les vacances se terminent et il faudra bientôt regagner Marseille et la paroisse du Sacré-Cœur. Ce sera avec joie et j’ose espérer que ces jours de détente de prières et de méditations seront au bénéfice de l’annonce du Christ Ressuscité. N’est-ce pas pour mieux repartir évangéliser que nous nous retirons ?

Reprendre des forces, faire le bilan de l’année écoulée, voir ce qu’il faut encore améliorer pour plus d’attention et de réciprocité…voilà quelles étaient les « motivations » de ces derniers jours. Et je suis prêt à affronter cette nouvelle année apostolique, dans la joie et avec le courage qu’il nous faudra pour continuer, moins nombreux, à annoncer la tendresse et l’amour de Celui qui est le Pain de la Vie, sous le regard aimant de Marie, sa Mère.

Bonne fin de vacances. J-P E 

Publié dans Divers

Commenter cet article