Vacances

Publié le par Mgr Ellul

Deuxième semaine de vacances (5)

De loin, surtout vu de Marseille, on doit penser qu'à Salérans, le temps passe lentement. Ne le croyez surtout pas. C'est vrai qu'il y a moins de bruits, que l'air est pur et que les nuits sont fraîches... Mais le travail intellectuel et les recherches sur internet, ne me laissent que peu de temps....

L'Eucharistie du matin me permet de penser et de prier pour tous les paroissiens, pour les défunts, ceux qui sont en difficultés ou malades. La journée passe vite : travaux ménagers, cuisine, puis lecture des divers ouvrages, pour continuer d'écrire sur Anne-Madeleine Remuzat. Souvent je me demande quand j'aurai terminé, qui l'imprimera, si c'est bien utile pour le diocèse et pour Marseille. Tant de questions, qui me...questionnent ! Mais je ne baisse pas la garde ! Je sais que l'écriture est un travail de tous les instants, qu'il faut être humble et attendre qu'il y ait le "déclic", pour que tout soit compréhensible... et agréable à la lecture, aussi je reste à espérer que tout se continuera, sans trop de difficultés. Et puis tant de religieuses de la Visitation, et d'autres, prient pour soutenir mon effort, et les recherches de celles et ceux qui collaborent à ce travail, pour mieux faire connaitre notre Vénérable.

Souvent, je quitte le clavier de l'ordinateur et me dis qu'Anne-Madeleine doit sourire en me regardant me débattre dans les méandres du Jansémisme, les problèmes de Mgr de Belsunce avec les Parlementaires d'Aix, et surtout lire, découvrir et apprécier les différents auteurs qui parlent de son ministère épiscopal marseillais, avec pas toujours une plume agréable à son encontre. Comme si l'on pouvait apprécier ces évênements comme si nous avions vécus dans son siècle ! Quelles auraient été nos opinions ? Quelle aurait été mon opinion ? Je ne pense pas que je fus janséniste, encore que ces querelles sur la grâce, mais surtout sur l'appréciation politique des évênements entre la France gallicane et les prises de position du Vatican m'auraient sûrement agacées. Aurais-je été un prêtre "libertin" ? Non je ne le crois pas. Mais plutôt je me serai donné à mes paroissiens, je me serai rendu auprès des pestiférés, encore que si j'avais été en ce temps-là à Saint-Victor, peut-être que je me serai laissé enfermer dans l'Abbaye, craignant la contagion ? Qui sait ?

Actuellement je traite de la période de 1712-1713, où Mgr de Belsunce donne le voile à Madeleine Remuzat. Là tout est encore calme dans Marseille, et le clergé se prépare à entrer en synode diocésain. Il en ressortira "Le Catéchisme du diocèse", plusieurs mandements et tout un mouvement théologique de formation non négligeable, pour tous les prêtres et les religieux qui le désirent. Même les laïcs sont invités à ces conférences. On peut voir qu'en ce temps-là, la thérapeutique spirituelle se double d'un réel souci d'efficacité pratique, et l'évêque, quoi qu'on en dise, prêche l'exemple. C'est vrai qu'à Marseille on va bientôt recevoir le fameux Père Bridaine, (pas celui de l'opérette "Les Mousquetaires au Couvent"), mais un grand prédicateur. En ces jours-là, plus de 12.000 communions, des foules immenses de participants, pour lesquels les églises de la ville resteront ouvertes jusqu'à 11 heures du soir.

Nous, ces jours-ci, nous prions pour la paix au Moyen-Orient, et je me suis uni à la prière qui a eu lieu à l'église de Notre-Dame du Liban, vendredi dernier, pour la paix. Les médias nous montrent des scènes pénibles à voir, pour tous ces gens déplacés et tués, et cela me rappelle le départ d'Algérie en 1962 et tant de souffrances que je comprends pour les avoir vécues. Oh oui, que le paix revienne, comme nous le demandons tous à la suite du Pape Benoit XVI. Que le Seigneur entendre notre prière et l'exauce !

Je vous quitte pour ré-ouvrir, sous le vocalbe de "Vive Jésus", le "Coustumier et Directoire pour les soeurs religieuses de la Visitation Saincte (sic) Marie". On y trouve toutes les cérémonies auxquelles à participé notre vénérable, et ainsi je repars vers le XVIIIe siècle.

A Salérans le temps est maussade ce soir et il va pleuvoir... A bientôt...Ah non, le soleil revient. Bonnes vacances.

JP Ellul

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article