Père René BOYER - Homélie du 40ème

Publié le

 

 HOMELIE
POUR LA MESSE
D’ACTION DE GRACE

DU 40ème ANNIVERSAIRE D’ORDINATION
DE Mgr. JEAN-PIERRE ELLUL

 

 





















Cher Jean-Pierre,

Chers frères Prêtres et Diacres,

Et vous tous chers amis et frères,

 

 

Permettez-moi d’adresser ces quelques mots à notre Père et Frère dans le sacerdoce, Mgr. Ellul : aujourd’hui, il nous invite à le rejoindre dans l’action de grâce – c’est à dire ce « merci » que nous aimons retourner à Dieu pour tant de grâces reçues et partagées... et c’est bien le sens de notre prière ce soir, nombreux autour de lui, venant de tous ces lieux où ces quarante années de ministère sacerdotal l’ont conduit et jusqu’à ce jour !

 

Jean-Pierre, qu’il me soit permis, bien simplement, de t’adresser trois « mercis » au nom de l’Eglise, de nos communautés et un merci plus personnel en cette fête que tu nous invites à partager avec toi...

 

* Le premier « merci » que je souhaite t’adresser au nom de toute l’Eglise et de la communauté que nous sommes ici et maintenant c’est de nous permettre de réaliser dans la Foi que nous sommes l’Eglise du Christ ; Corps du Christ pour le monde... Notre ministère sacerdotal est fondamentalement et ne doit être que ce service pour et avec le Peuple de Dieu : Saint Augustin nous le rappelle d’une manière simple dans l’homélie d’anniversaire de son ordination : en voici un court extrait...

 

« Ce que je suis pour vous me terrifie mais ce que Je suis avec vous me console: car pour vous je suis prêtre, avec vous je suis chrétien. Le premier titre est celui d'une charge, le second, d'une grâce. Celui-là désigne le péril, celui-ci, le salut. Bref, nous sommes ballottés par les tempêtes de cette activité comme un vaisseau en pleine mer. Mais lorsque nous nous rappelons celui dont le sang nous a rachetés, la paix que donne une telle pensée nous fait en quelque sorte, entrer au port de la sécurité. Et si, parfois personnellement nous trouvons cette fonction pénible, l'union avec vous nous procure un repos paisible... »

 

Un résumé de cette certitude qui habite nos cœurs se trouve dans ce beau refrain de chant que nous aimons : « Peuple de prêtres, peuple de rois, assemblée des saints, peuple de Dieu, chante ton Seigneur ! »... L’Eglise que nous sommes aujourd’hui, ici et maintenant, est le signe que tout au long des quarante années de ton ministère, tu as su être avec et au service de l’église et du monde ! Alors, très simplement, bonne continuation sur ce chemin du service dans la joie, la paix et l’espérance...

 

** Et précisément, le mot espérance m’invite à t’adresser au nom de tous ici un deuxième « merci »... Merci de nous rappeler qu’avancer sur le chemin avec confiance est une des grâces de notre ministère diaconal et sacerdotal : « Je m’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu, la joie de ma jeunesse... » Voilà un refrain que nous aimions chanter au début de la messe : son origine était le verset psalmodique que l’on utilisait dans les prières au bas de l’autel lorsque nous étions jeunes... Il est et restera toujours d’actualité pour nous tous... Certes, le poids des années est parfois lourd à porter mais la jeunesse qui est citée dans ce verset évoque celle du cœur, tourné vers le Seigneur, cette disponibilité à accueillir sa grâce et à la transmettre... bien plus, une jeunesse que nous devons vivre simplement au quotidien, beau signe d’espérance : Oui, « Il est beau temps pour être prêtre... » Il est toujours beau temps pour être prêtre... Cette phrase du Cardinal Etchegaray, il y a plus de quarante ans, reste encore jeune, elle nous invite à accueillir l’invitation du Seigneur à le suivre dans la joie du ministère sacerdotal, diaconal, dans la consécration de la vie religieuse... Notre Saint Père a annoncé une « année sacerdotale » en 2009-2010... Il est donc de notre mission de baptisés d’accueillir cette invitation à être appelants dans nos familles et nos lieux de vie,  pour que des jeunes (et des moins jeunes...) entendent l’appel du Seigneur... Un beau chemin de vie de quarante années pour toi, Jean-Pierre, et une belle invitation à continuer, à découvrir grâce à toi et avec toi l’amour de Dieu à l’œuvre dans notre monde !

 

*** Le troisième « merci », je te l’adresse d’une manière plus personnelle, et il est de l’ordre de la charité... Merci du fond du cœur pour m’avoir accueilli, ici, lorsque mon état de santé ne m’a plus permis de servir dans la charge curiale ! Voilà un beau signe de la charité fraternelle ! Bien plus, merci de m’avoir « supporté » et de continuer à me supporter... mais attention, au vrai sens du mot supporter : encourager, soutenir, aider, accompagner... Et je suis persuadé que bien d’autres pourront me rejoindre dans ce merci tout simple... Le verre de l’amitié qui suivra notre messe en sera certainement l’occasion pour beaucoup!

 























Au terme de ces quelques mots et avec toute notre assemblée, nous souhaitons te confier à la prière de Notre-Dame :

Notre Dame d’Afrique à qui tu as été présenté au jour de ton Baptême... et je salue très fraternellement, dans la joie de ce jour, tes parents et ta famille...

mais aussi Notre Dame de la Garde,

Notre-Dame d’Espérance à Aubagne,

Notre-Dame de Confession à Saint Victor,

Notre-Dame du Sacré Cœur ici et maintenant...

Puisses-tu, soutenu par la prière de la Théotokos, Marie, Mère de Dieu (comme tu aimes à la nommer) et de tous les saints du ciel, soutenu par la prière de nous tous et de tous ceux qui se joignent à nous par la pensée, continuer ce chemin de foi, d’espérance et d’amour ! «Le Seigneur est ma lumière et mon salut, il est le rempart de ma vie... »
Bonne route, Jean-Pierre, dans la paix et dans la joie !

Amen !

 

 

P. René Boyer

Le 29 mars 2009

 

 

 

 

 

Commenter cet article