Chandeleur à Saint-Victor

Publié le par Mgr Ellul

La Chandeleur à Marseille
, par webmaster

Sa tradition remonterait à l’an Mil, attribuée à l’abbé bénédictin Isarn. Elle se passe autour de l’Abbaye St-Victor et dure neuf jours.

C’est, pour tous les Marseillais et les pélerins venant de toute la région et de la Provence, le début d’une fête qui va durer une semaine. Ils viennent à St-Victor pour une démarche personnelle, pour vivre de ce temps de prière qu’est le pélérinage de la Chandeleur proposé par le Diocèse de Marseille, dans ce lieu vénéré, aux sources même de la foi des premiers chrétiens.

Elle commence par une procession des jeunes venant des aumôneries du centre ville pour assister à la première des messes de la Chandeleur. Un moment important est la procession avec Notre-Dame-de-la-Confession, une Vierge Noire sculptée dans un bois de noyer, revêtue à cette occasion de ses plus beaux atours. Il est d’usage de ramener chez soi non seulement un cierge allumé, mais également une « navette », symbolisant :
-  la barque qui amena les Saintes sur les côtes de Provence
-  ou une statue d’une vierge qui, vers le XIIIème siècle, s’échoua vers les bords du Lacydon. Elle était en bois polychrome, sa robe verte était salie, meurtrie par la patine. Elle portait une couronne d’or. La navette est un biscuit en forme de barquette fabriqué depuis 1781 au Four des Navettes, au coin de la rue Sainte et de la rue d’Endoume. 80.000 pèlerins sont attendus.

Selon principalement les textes du père Jean-Pierre ELLUL, ancien curé de St-Victor.

 

 

Publié dans Divers

Commenter cet article