Statue de Saint JoséMaria

Publié le par Mgr Ellul

Une statue de saint Josémaria dans une église de Marseille

Le samedi 18 juin le prélat de l’Opus Dei, mgr Xavier Echevarria, a béni une statue de saint Josémaria Escriva qui venait d’être installée dans la chapelle de la Vierge de la basilique du Sacré Cœur de Marseille.


21 Juin 2005

Mgr Echevaria bénit la statue
Cette bénédiction est intervenue au cours d’une cérémonie eucharistique, présidée par le cardinal Bernard Panafieu, archevêque de Marseille, entouré de vingt concélébrants, dont mgr Echevarria, en présence de 1.400 personnes, un record d’affluence dans la basilique.

La statue, œuvre d’un artiste local, Louis Taddéi, représente grandeur nature le fondateur de l’Opus Dei dans la force l’âge, regardant celui qui le prie. Elle est placée à mi-hauteur, dans un arc qui fait face au buste de mgr de Belsunce, l’évêque de Marseille qui a consacré la ville au Sacré Cœur en 1720, lors de la peste qui ravageait la cité.

Commentant la pêche miraculeuse des premiers apôtres, au bord du lac de Tibériade, le cardinal en a tiré la leçon : « Jésus nous a fait signe, comme il a fait signe à ses apôtres. (…) Nous sommes tous invités à monter dans la barque, avec le Christ. Et lui-même nous associe à sa mission de pêcheurs d’hommes ». Faisant allusion aux pèlerinages que le fondateur de l’Opus Dei a faits à Notre-Dame-de-la-Garde lors de ses passages par Marseille, le cardinal a qualifié ce dernier d’« aventurier de la sainteté, de précurseur du concile Vatican II, lorsqu’il proclamait que « tout homme, toute femme, quel que soit son statut dans la société, avait une vocation à la sainteté (…) cette communion profonde au Christ et, par Lui, cette entrée profonde dans la Trinité de Dieu ». Citant le document conciliaire sur l’Eglise, le cardinal Panafieu a invité les fidèles présents à partager ce don de Dieu avec ceux qui les entourent et à chercher le règne de Dieu à travers « la gérance des choses temporelles », comme l’a demandé le Concile. « Notre société a tellement besoin de témoins fidèles, de saints, d’hommes et de femmes habités par la passion de Dieu ».

Une réunion sur un bateau

Lors de son passage en Provence, mgr Echevarria a rencontré de nombreux fidèles de la prélature de l’Opus Dei, leurs familles et leurs amis, notamment Samedi à Marseille, au cours d’une réunion conviviale à laquelle ont participé 800 personnes, dans un salon du navire Napoléon Bonaparte, amarré quai de la Joliette.

Au cours d’un entretien à bâtons rompus qui a duré une heure, le prélat de l’Opus Dei a répondu à des questions concernant la recherche de la plénitude de la vie chrétienne dans la vie professionnelle et familiale, l’amour conjugal, la dévotion eucharistique, en cette année de l’Eucharistie promue par Jean Paul II, la formation des jeunes et de l’apostolat chrétien dans tous les milieux.

Mgr Echevarria a demandé de prier tout spécialement pour le nouveau pape, Benoît XVI, qui a besoin de nos prières, a-t-il dit, et qui sait depuis longtemps que les membres de l’Opus Dei ont constamment en mémoire les intentions du souverain pontife.

Répondant à une question sur les débuts de l’apostolat des membres de l’Opus Dei à Marseille, dans les années 60, le prélat a évoqué ses passages par cette ville avec le fondateur et avec celui qui devait devenir son successeur immédiat, mgr Alvaro del Portillo, leurs prières pour l’apostolat dans cette région, et la pauvreté extrême qui a toujours été vécue dans les débuts. Dans les premières années de l’Opus Dei, saint Josémaria Escriva, regrettant de ne pouvoir célébrer la messe avec un calice de meilleure qualité que celui dont il disposait alors, conservait des pierres précieuses que quelques personnes lui offraient afin de pouvoir les faire monter dans un autre calice. Lorsqu’il put réaliser ce rêve, dans les années 50, il fit placer sous la base du vase sacré une émeraude que seul le Seigneur et le célébrant peuvent voir au moment de l’élévation. Ainsi doit être notre vie, disait-il, cachée en Dieu, tissée de petits efforts et de petits sacrifices que nul ne verra jamais.

Répondant à un arboriculteur de la région d’Avignon, qui le félicitait d’avance pour ses noces d’or sacerdotales, mgr Echevarria lui a demandé de prier pour qu’il soit bon et fidèle, et pour qu’il se convertisse chaque jour.

Le prélat de l’Opus Dei a rencontré à plusieurs reprises le cardinal Panafieu, qui l’a reçu à l’archevêché. Il a refait aux pieds de la Bonne Mère le pèlerinage qu’il avait fait à plusieurs reprises avec le fondateur, et a rencontré des membres de l’Opus Dei à Aix-en Provence.

Il a chaleureusement remercié mgr Ellul, recteur de la basilique du Sacré Cœur de Marseille, pour son accueil, et l’a félicité pour l’initiative qu’il avait soutenue d’installer une statue de saint Josémaria dans le sanctuaire, une première en France.

La ville de Marseille a été aussi la première à organiser, en 1996, une exposition sur Josémaria Escriva, à Notre-Dame-de-la Garde.

© 2005, Bureau d'information de l'Opus Dei sur Internet

Publié dans Divers

Commenter cet article