Homélie du 20 juillet 2014.

Publié le par Recteur de la Basilique du Sacré-Coeur de Marseill

Homélie du 20 juillet 2014.

Frères et Sœurs, C’est vrai que nous ne savons pas prier comme il faut. Heureusement que l’Esprit-Saint vient au secours de notre faiblesse, nous aidant à retrouver l’essentiel, c’est-à-dire la confiance que nous mettons en celui qui peut tout pour nous ; sinon nous serions désespérés de ne pas pouvoir nous ouvrir à Dieu comme nous le souhaitons. Mais pour cela l’évangile de ce dimanche nous offre trois possibilités : être le bon grain au milieu de l’ivraie ; se croire tout petit comme une graine de moutarde, afin de pousser haut et fort pour nous rapprocher de Dieu, le voir et lui parler ; mais aussi être le levain, ce ferment qui fait lever la pâte. Voilà ce que Jésus nous propose d’être. Tout cela nous l’avons expérimenté les uns et les autres, avec des hauts et des bas, mais toujours dans la confiance et l’espérance d’être meilleurs et de changer de vie. L’important n’est-ce pas tout donner pour devenir des justes qui resplendiront comme le soleil dans le royaume de Dieu ? Oui, c’est cela l’essentiel et nous nous y essayons, et nous réussissons, et nous devenons ainsi des témoins de la foi. Etre témoin de la foi ! Je ne résiste pas à vous parler de Marseille, de la sainteté à Marseille, de la sainteté des premiers siècles chrétiens, et en particulier de celles et ceux qui ont mis leurs pas dans les pas du Christ Jésus et sont devenus ces justes, ces saints, mettant en pratique ce que l’évangile de ce dimanche nous propose. Aussi permettez-moi de revenir un instant aux prémices de la foi à Marseille et de vous parler de ces témoins dont nous puisons la foi et vivons de la grâce, car ils ont donné leur vie pour que notre ville, notre diocèse, la Provence, soit évangélisés. Sinon, à ne jamais en parler, on perd nos traditions, on ne s’enracine dans rien, l’ivraie vient tout envahir, et le levain, et cette petite graine de moutarde, sont écrasés aux pieds de l’immédiateté et de la grisaille quotidienne. Pourquoi ce préambule, mais pour vous parler de la trinité des saints, dont Marseille fait mémoire durant ces jours à venir. En effet, demain, 21 juillet, Victor et ses compagnons, Cassien, le 23 et Marie-Madeleine, quelques jours plus tard, suivant les antiques traditions, sont présentés à notre mémoire, à notre prière, à notre vénération et nous devons connaître leur témoignage, car c’est de cela aussi que Marseille vit. Le bon grain et l’ivraie : si comme le disent les textes du panégyrique ancien et la Légende, Victor fut écrasé sous une meule, il n’y a qu’un pas pour parler du bon grain, tendre et moulu, pour que le message d’amour du Christ soit témoigné. Victor, soldat de la Légion Thébaine, sait qui est Jésus. On va le nommer « nautonnier », celui qui conduit la barque de la primitive église marseillaise, peut-être son surveillant, son « épiscopé », son évêque. Il ne versa pas sa petite pincée d’encens devant l’empereur. Il n’y a qu’un seul Dieu, un Dieu un et Trine, et il ne s’incline et ne fléchit les genoux que devant Notre-Seigneur Jésus Christ. Victor est intrépide, aussi bientôt on le montrera, caracolant sur un cheval, cavalier qui annonce le retour de Celui est tout amour. Il subira sa passion, rendant le témoignage du sang, peut-être décapité, avec ses compagnons, Longin, Alexandre et Deutérius. Leurs corps furent recueillis par des chrétiens et transportés dans la carrière qui portera bientôt son nom et inhumés de l’autre côté de du Lacydon, précédés par ceux qui furent mis à mort en 250 lors de la persécution de Dèce. C’est là qu’en 416, arrivera Jean Cassien, natif de Roumanie. Il a puisé sa force pour être levain dans la pâte auprès des moines de Bethléem et dans les déserts d’Egypte, puis à Constantinople et à Rome. Comment ne pas être couvert de la gloire divine, tant il scrute les Ecriture, écrit, pour que l’âme soit en paix, tout une série de petits textes faciles à lire, mais difficiles à appliquer, que l’on va nommer Conférences, mais qui vont prendre racine, donnant un bel essor au monachisme provençal naissant. Cassien est l’homme de la paix, rejetant « l’acédie », et mettant toute confiance, en ce Dieu qui nous laisse une totale liberté pour que sa grâce infuse notre vie spirituelle. Il faut prier Jean Cassien, ce guide sûr, si l’on veut arracher l’ivraie de nos vies et y laisser pousser la petite graine de moutarde pour que notre vie spirituelle soit comme celle de Marie de Magdala. Qui peut dire que Marie-Madeleine est venue à Marseille ? Personne, sinon le bouche à oreilles, ou la Légende qui fait vivre dans cette petite grotte victorine, la convertie de l’évangile, démontrant qu’après une vie dissolue, on peut devenir, par la conversion au Christ, le premier témoin de sa résurrection, elle que l’on peut voir dans les cryptes de St Victor contemplant le crucifix où Jésus fut cloué pour le pardon de nos péchés. Elle appelle à la conversion : n’est-ce pas pour nous l’essentiel ? L’histoire, maitresse de vie, ne nous empêche pas de rêver quelque peu et de retenir l’essentiel, notre « retournement » en Christ ! Lui nous accueille et nous pardonne, comme nous ne saurions le faire. Et il nous donne d’être le levain dans la pâte, que sont notre Eglise, nos familles, nos communautés. Chers frères et sœurs, bonnes fêtes en ce temps de triduum victorin. Je vous souhaite de faire une visite de la basilique, un véritable pèlerinage, pour aller y vénérer les reliques de nos prédécesseurs dans la foi, aidé par le très beau guide qui vient de paraître dans les éditions Mémoires-Millénaires. Il vous permettra, à votre tour, de rayonner la foi en Christ, devenant ainsi les fils et les filles du Royaume, afin que nous soyons toujours trouvés dignes de l’espérance et de la foi qui est en nous. Amen. J-P Ellul.

Commenter cet article

jul 21/08/2014 18:58

Bonjour,

Oui, Frère Elyôn est bien le premier et le dernier des Prophètes, ou Elie réincarné, en ces temps de la fin et j'en suis personnellement convaincu ! Car nul homme au monde ne peut apporter autant de Révélations surprenantes, mais toujours en corrélation avec les Saintes Écritures, si Frère Elyôn n'était pas L'Envoyé de la Sainte Trinité ! D'autant plus qu'Elie est annoncé, mais aussi Enock, par la venue des "deux Témoins" dans l'Apocalypse de Saint Jean. Prophétie également révélée par La Sainte Vierge Marie à Mélanie de la Salette. Aujourd'hui, c'est Elie seul qui se présente à nous et c'est une grande grâce pour nous autres Français, mais aussi pour les Européens : Dieu soit loué ! L'autre Témoin, d'après Frère Elyôn interviendra plus tard, lorsqu'il sera prêt. Frère Elyôn le connait, mais lui ignore encore sa Mission. Alors n'hésitons pas à aller sur le Site Sacré, voulu par Dieu, afin que nous recevions une grande Lumière, nous qui sommes dans les ténèbres depuis trop longtemps ! Nous qui croyons détenir une forme de vérité, et bien nous en sommes très loin de la pensée du Père éternel ! Voilà pourquoi, et pendant qu'il en est encore temps, parce que sous peu il sera trop tard, je vous invite cordialement à visiter le Site Sacré...

QUI FAIT QUOI ? ET OU VA-T'ON ?

UN SEUL SITE... LA VÉRITÉ ET LA VOLONTÉ DE DIEU, POUR SA SEULE GLOIRE ET LE SALUT DES ÂMES...

LE SITE EST SACRÉ, CAR IL EXISTE PAR LA GRÂCE DE LA SAINTE TRINITÉ. MERCI DE PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LE LIRE ATTENTIVEMENT, PARCE QU'IL RÉPOND A TOUTES LES INTERROGATIONS QUE NOUS NOUS POSONS : SPIRITUELLES, POLITIQUES, SCIENTIFIQUES, ESCHATOLOGIQUES, AINSI QUE CONCERNANT LE GRAND MONARQUE ET LE SAINT PONTIFE ANNONCÉS DEPUIS PRES DE MILLE ANS ! ...

Alors le lire c'est bien, mais transmettre par le biais du Web et partager partout ce Site Sacré : c'est un Acte crucial de Charité chrétienne. Ce Devoir spirituel extrêmement important vaut toutes les prières, car en agissant ainsi, vous obéissez à la Volonté de Dieu et vous serez récompensés par votre Action sainte. Voyez-vous, on peut faire beaucoup, tout en restant chez soi. Merci de votre compréhension...

Que l'Esprit Saint vous éclaire dans cette lecture Divine et que Dieu vous garde de la Tourmente qui vient...

LE SITE SACRÉ : http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

E-mail : frere-elyon@prophete-du-sacre-coeur.com